C’est vrai qu’on entend beaucoup parler d’énergétique depuis quelques années. On s’intéresse à la qualité de son « taux vibratoire ». On reçoit des soins. Certains font même gaffe à la vibration des aliments qu’ils consomment. Est-ce un phénomène de mode un peu bobo qui disparaîtra comme il est arrivé ?

Je ne pense pas.

La théorie selon laquelle nous serions parcourus de méridiens sur lesquels il est possible d’agir pour soigner des maladies ou libérer des addictions est connue en orient depuis belle lurette. L’acupuncture a réussi à esquiver dans nos contrées l’étiquette de « charlatanisme », peut-être parce qu’il s’agit d’une discipline complexe qui demande des études poussées, peut-être parce qu’elle présente un aspect que les gurus de la Santé Allopathique ont reconnu comme « scientifique »… Je ne sais pas. En tout cas, c’est un soin énergétique, clairement.

C’est quoi l’énergétique ?

L’énergétique, c’est le principe selon lequel tout est énergie.

Nos sens physiques distinguent l’énergie dans sa forme la plus dense : la fleur, le mur, le chat, le ruisseau et tout ce qui fait notre réalité quotidienne.

Mais il existe des formes plus subtiles d’énergie, que nous expérimentons sans nécessairement savoir que c’en sont (et Dalila) : la peur, l’amour, la joie. Les frissons sur le bras quand on croise certaines personnes. Notre charisme, ou magnétisme personnel.

Et au-delà de ça, on trouve des formes encore pluuus subtiles, comme celles que l’on apprend à canaliser lorsqu’on s’initie à une modalité de soin énergétique. Citons entre autres le reiki, le Lahochi, la Flamme violette de Maître St Germain, etc.

Voyons rapidement chacun de ces « états » de l’énergie.

La matière

La matière, le monde dans lequel nous évoluons, le « réel », sont de l’énergie dans sa forme la plus visible, la plus dense, la plus lourde, la plus concentrée disons. Enfin, en apparence.

On nous enseigne en effet que la matière est solide, mais c’est une fausse vérité.

Comme l’explique Deepak Chopra dans Le livre des coïncidences :

L’une des premières leçons de sciences que l’on apprend à l’école énonce que tout objet solide est fait de molécules, et que les molécules sont constituées de plus petites unités appelées atomes. Nous en venons à comprendre que cette chaise apparemment solide sur laquelle nous sommes assis est constituée d’atomes, si petits qu’il est impossible de les voir sans l’aide d’un puissant microscope. Plus tard, dans la leçon, nous apprenons que ces minuscules atomes sont faits de particules subatomiques qui n’ont aucune solidité. Elles sont, au sens propre, des paquets ou des ondes d’information et d’énergie. Cela signifie que […] la chaise sur laquelle vous êtes assis n’est rien d’autre que de l’énergie et de l’information. […] Ainsi, le monde physique, le monde des objets et de la matière, n’est-il en fait rien d’autre que de l’information contenue dans de l’énergie vibrant à différentes fréquences. (1)

👉 Si tu cherches une approche raisonnée et scientifique de l’énergétique, je t’encourage vivement à lire Deepak Chopra.

Voici ensuite une image issue de l’article Spectre électromagnétique de Wikipédia :

Clique sur l’image pour consulter la page d’origine.

Source : Wikipédia

Cela te donne une idée de ce que l’œil perçoit… et de tout ce qui continue pourtant d’exister autour… donc du champ de perception somme toute réduit de nos sens physiques.

En substance, d’après Deepak Chopra, la matière est faite d’énergie.

Le corps humain n’échappe pas à cette règle.

Les émotions

Si tu es dans une démarche de développement personnel, tu as certainement déjà lu des articles parlant de ton « taux vibratoire » et de l’importance de l’élever.

Le taux (ou plus précisément la fréquence) vibratoire est la vitesse à laquelle ton énergie vibre. (Non, je ne parle pas de spasmes épileptiques ni de se mettre en transe dans une hutte de sudation. 😅)

Voici une représentation de la qualité vibratoire des émotions ou états que l’humain est amené à traverser au cours de sa vie :

Clique sur l’image pour consulter la page d’origine.

(Les nombres, dans la colonne Vibrations, sont des fréquences en hertz.)

Tu vois que la colère, la peur et la honte te « font vibrer bas », alors que les états de paix et de joie sont parmi les plus élevés. Je te propose un petit jeu pour te rendre compte des différents mouvements de l’énergie en toi.

Tu as rendez-vous avec trois filles que tu ne connais pas, genre pour un OVS ou un truc comme ça. Quand tu arrives, tu vois ceci :

VERSION 1 :

Imagine à présent que la rouge soit en train de dire : « OMG, le / la voilà ! Regardez-moi ce look ! Y’en a qui ont peur de rien !! »

La blanche : « Ah ah ah ah ah ah ! »

La jaune : « Arrête, c’est nous qui allons nous taper la honte toute la soirée ! »

Que ressens-tu ? Sans l’étiqueter en « colère », « honte », « envie de les baffer » ou autre. Écoute la réaction de ton corps. Est-ce que tu sens quelque chose comme à l’extérieur de toi, mais à fleur de peau, peut-être au niveau de la poitrine ou du ventre, éventuellement des bras, qui se contracte et / ou qui semble devenir tout lourd, comme plombé ? Est-ce que tu sens ce tout-lourd à l’intérieur de toi ?

OK passons maintenant à la

VERSION 2 :

La rouge : « Hiii ça y est le / la voilà, je suis trop contente, il / elle a l’air trop cool, on va passer la soirée de notre life les meufs, de notre LIFE !! »

La blanche : « Hi hi hi hi hi hi ! »

La jaune : « Tout doux, Gisèle, pète pas une durite avant même que ça ait commencé ! »

Que ressens-tu ? Est-ce que tu sens ce « truc à l’extérieur » / autour de toi qui devient tout léger, qui semble avoir un mouvement d’ouverture ou d’ascension ?

Si oui : bon, bah c’est ton énergie. Telle un petit animal farouche, elle a tendance à se rétracter / s’éloigner des choses qu’elle ressent comme « néfastes » pour elle, et à se dilater au contraire pour englober ce qui lui parait « bon ».
Si non : aucun souci, ça viendra – si tu le souhaites. Tu t’es probablement senti(e) plus à l’aise dans une situation que dans l’autre, et c’est le passage de l’une à l’autre que je cherchais à te faire ressentir.

Tu vois donc qu’en fonction de tes états / émotions, ton énergie « monte » (devient expansive, plus légère) ou « descend » (se contracte, devient plombée).

Cela signifie donc que tu peux en théorie changer ton énergie à loisir, la faire monter ou redescendre. Dans les faits, c’est un peu plus compliqué. Nous sommes construits en série avec deux trucs sympa qui s’appellent « le mental » et l' »Ego » et ceux-là, quand ils ne veulent pas quelque chose, c’est difficile de le faire passer quand-même. Je te parlerai dans un autre article de ce tandem de choc (bof non, pas trop « de charme ».)

D’ailleurs, la façon dont tu as initialement réagi à la photo, avant même de lire les dialogues, est révélateur du philtre à travers lequel tu regardes la réalité. 😉

Pour « faire monter » son énergie, il existe plusieurs pratiques. Les affirmations positives, par exemple. La méditation, en ce qu’elle te ramène à un état de calme intérieur. Les exercice de gratitude. Le sport (ben ouais. 🙄)…

Mais si tu es coincé(e) dans un état vibratoire pas très paillettes arc-en-ciel, qu’on appelle généralement « déprime » (voire « dépression »), c’est difficile d’en sortir seul(e). Dans ce cas-là, tu peux soit aller consulter un professionnel traditionnel type psy, soit tenter…

Les soins énergétiques

Un(e) énergéticien(-ne) (personne qui pratique les soins énergétiques) est quelqu’un qui travaille avec différentes formes de l’énergie invisible qui nous entoure. Il ou elle peut utiliser (entre autres) le son (sonothérapie), les couleurs (chromothérapie), les pierres (lithothérapie), ou faire passer une certaine forme d’énergie à travers lui / elle afin de la transmettre à quelqu’un d’autre dans un but de guérison. Pour essayer de dire ça simplement. 😉

Il ou elle ressent énergétiquement, souvent par les mains (on a des chakras dans les mains, tu savais ?) les zones de ton corps qui sont en excès ou en manque d’énergie, et il / elle dénoue et / ou rééquilibre tout ça.

Un thérapeute en énergétique a souvent reçu une initiation à un certain type de soin. Il se sert donc de son champ énergétique et de son corps comme de canaux pour « faire descendre » l’énergie de la Source et te la transmettre (par les mains).

Magnétiseur(-euse) ou énergéticien ?

C’est caïman la même chose. 😉 Un magnétiseur est un énergéticien. Un énergéticien n’a pas nécessairement de qualités de magnétiseur. Je crois. 😅

D’après ce qu’on a pu m’expliquer, la différence entre les deux porte sur deux points principaux :

  1. le ou la magnétiseur(-euse) peut avoir cette capacité de naissance. Tandis que pour utiliser le reiki, par exemple, il faut qu’un maître ouvre et harmonise préalablement ton canal.
  2.  la force de l’intention. Le magnétiseur demande expressément tel ou tel résultat, tandis que l’énergéticien se contente de demander le meilleur pour la personne.

Les deux ont, en général, appris à développer la confiance en leur intuition et la finesse de leur perception extra-sensorielle, en plus de la connaissance de leur propre énergie. Peut-être avaient-ils au départ des facilités plus prononcées dans ce domaine, mais la chose importante à savoir c’est que nous avons TOUS la capacité de ressentir et de « conduire » l’énergie.

Sur place ou à emporter ?

Les soins énergétiques sont aussi efficaces en personne qu’à distance. C’est l’une des choses les plus « irrationnelles » et les plus difficiles à accepter, je sais. Et pourtant c’est vrai.

Si tu n’as pas lu mon article sur la Source, je t’invite à le faire. Il pose les bases (« simples, basiques ») de l’énergétique. Notamment que le temps et la distance sont des illusions, que la séparation physique entre les choses et les gens est une vue de l’esprit, et tout plein d’autres choses qui sont difficiles à croire parce qu’on ne nous a jamais appris à regarder la « réalité » de cette façon-là. Mais qui expliquent pourquoi j’ai reçu un feedback juste ahurissant pour un soin que j’ai fait chez moi à un moment X, pour une personne située sur un fuseau horaire différent du mien, et qui a accueilli l’énergie en différé.

En résumé

  • L’énergétique, c’est une façon différente de regarder la « réalité ».
  • Elle part du principe que tout est énergie, à différents degrés de densité.
  • Nous sommes tous des êtres d’énergie, des conduits énergétiques entre le subtil et la matière.
  • Certains ne s’activent jamais parce que ce n’est pas leur chemin.
  • D’autres le font parce que ce sont des âmes guérisseuses, ou qu’ils ont envie de s’expérimenter comme tels dans cette vie.
  • Ceux-là ont la capacité activée d’utiliser l’énergie universelle – qui nous façonne et nous entoure – pour agir sur leur énergie ou celle d’autrui.
  • Bien sûr, tous les potentiels existent. Certains utilisent l’énergie à moins Bonnescian (c’est un arménien) que d’autres. :/
  • Il y a d’autres implications u fait d’être des être d’énergie. Je t’en parlerai bientôt.

NOTES

(1) Deepak C., Le livre des coïncidences (2008). Paris : Éditions J’ai lu. (pp. 32-33)

CRÉDITS PHOTOS